Akoya, eau douce, mers du sud, nacre : les différentes variétés de perles

Envie de vous faire faire des bijoux en perles ? Sachez qu’il existe une nombreuse variété de perle et qu’il vous faut prendre en compte quelques critères et exploiter au maximum votre goût, pour faire le bon choix. Ce trésor est connu par le monde entier, et plus est, il est très apprécié. Mais quelles sont donc les différentes perles existantes et comment les distinguer ?

Les perles d’eau douce

Depuis que la culture des perles a été née, la perle d’eau douce est la variété la plus vue partout dans le monde. C’est le type le plus connu par les consommateurs, vue son abondance et son utilisation fréquente par les concepteurs de bijoux. Quelles en sont les raisons ? La plus évidente serait le fait que ces perles peuvent avoir des formes tellement variées ; ce qui offre un large choix à la clientèle. Mais elle est aussi apte à répondre à toutes les attentes en termes de tailles, car il y en a de très petites et d’autres allant jusqu’à 12 mm. De même pour le coût, c’est plutôt convenable. S’agissant de l’endroit, elles sont surtout produites dans les fleuves en Chine.

Les perles d’Akoya

Faisant partie des perles d’eau de mer les plus connues, c’est la seule variété possédant une rondeur naturelle impeccable. Aussi, elle est souvent d’une qualité redoutable avec un éclat unique et impressionnant. Par contre, c’est une perle rare au sens direct. Un coquillage ne peut, d’ailleurs, en produire qu’une seule perle ; ce qui explique son prix. Et ce prix peut encore varier selon la mesure de son diamètre ; dont le plus vaste s’élève à 10 mm. Les perles d’Akoya trouvent leur origine dans les mers de la Chine et du Japon.

Les perles australiennes et de tahiti

Dans l’histoire de la perle, l’Australie y est inscrit plus d’une fois ; à un tel point qu’il dispose de sa propre perle originaire. Par rapport aux autres existantes, elle est considérée comme étant la plus rare. Concevoir un bijou entier en perle australienne prendrait, en effet, des années. Pourtant, elle est très lustrant et brillant, quel que soit sa couleur : blanche ou dorée. Quant aux perles tahitiennes, c’est la plus exceptionnelle des variétés avec sa couleur naturelle sombre. Et plus est, une perle de Tahiti peut avoir un diamètre de 18 mm.  Accompagnée d’une lueur bleue, rosée ou encore verte, un bijou conçu avec ne pourrait qu’être somptueux et sublime.

Choisir un bijou perle et bien l’entretenir
Perles de culture : Histoire, Pêche et Culture