Surface, couleur, lustre, forme : tous les critères des perles

Quand on parle de bijoux, certains éléments font toujours partis de la discussion, dont les perles. Considérés comme étant les gouttes tombant de la pleure des dieux et des déesses, porter un bijou orné de perles est un grand honneur. Mais celles-ci deviennent de plus en plus rares, de nos jours. Et même si un chanceux en trouve, il se pourrait qu’elle ne soit plus d’une qualité meilleure. Ce qui exige un œil bien entraîné avant de choisir une perle pour son futur bijou. Et si vous ne connaissez pas les points essentiels à voir, les voilà !

Quelle forme de perle ?

Dans le choix d’une perle, le premier critère à considérer est sa forme. En effet, il existe quelques différentes morphologies en perles ; ce qui contribue fortement dans la détermination de sa valeur. Ainsi, une perle ayant une rondeur parfaite coûte largement chère par rapport aux autres formes possibles, dont l’ovale, la symétrie ou encore les indéterminées. Pourquoi est-ce plus valeureux ? Non seulement, une perle ronde est très difficile à trouver, voire un rare trésor ; mais elle est aussi facilement malléable. Par ailleurs, celle possédant un aspect indéfinissable exige plus de travail et risque de ne pas avoir longue vie.

La couleur de la perle et l’importance du lustre

Une perle n’est pas toujours jaune ou rose, comme on a l’habitude de voir. D’autres couleurs, telles que le violet, le vert et le bleu, se qualifient en tant que teintes froides. Et il faut savoir qu’aucune de ces couleurs n’est mauvaise. Par ailleurs, le choix devrait dépendre de la tendance du moment. Comme tout autre chose, les perles suivent aussi la mode. Ainsi, pour la question comment choisir la couleur de sa perle ? Vous n’aurez qu’à vous reporter sur votre goût. Quand bien même, le lustre ne devrait pas être pris à la légère ; puisqu’il est le pilier de la brillance du bijou. Bien sûr, plus il est excellent, plus la perle coûtera chère.

Ce qu’il en est de sa surface

Comment choisir sa perle ?Sa surface devrait être visionnée avec pertinence et attention. C’est une phase très importante ; car les imperfections se lisant sur cette aire influencent grandement la longévité de la perle. Parfois, on pourrait y diagnostiquer une légère imperfection, telle qu’un aplatissement ; ce qui n’affectera en rien son état. Ou bien, des imperfections lourdes, à savoir une craquelure, ne lui assurant aucunement une durabilité ; ce qui va diminuer la valeur de la perle.

Choisir un bijou perle et bien l’entretenir
Akoya, eau douce, mers du sud, nacre : les différentes variétés de perles